L’INTELLIGENCE DU CORPS

Publié par

Depuis plus de 35 ans, la recherche scientifique ne cesse de reconnaître des signes « d’intelligence » dans  les différents systèmes de notre organisme. Ainsi, notre profondeur, restée cachée jusqu’à ce que la science soit suffisamment compétente pour en dévoiler les mystères, nous révèle peu à peu son extraordinaire richesse.

Notre intelligence au microscope

Les neurosciences ont déjà montré que notre cerveau était loin de l’image de l’ordinateur central que nous avions de lui, qu’il est extrêmement souple et créatif,  en évolution constante car doté d’incroyables facultés d’adaptation. Mais ce n’est pas tout, nous avions toujours pensé que le siège de notre intelligence se situait dans notre tête. Or, on a également découvert des signes d’intelligence dans notre système immunitaire, ainsi que dans notre système digestif, notre « deuxième cerveau », qui selon les recherches les plus avancées serait en réalité notre cerveau N°1 ! Quand les scientifiques parlent « d’intelligence du corps », ils entendent par là que les molécules de ces systèmes internes réagissent à leur environnement, aux évènements extérieurs rencontrés et sont capables de  communiquer de l’information à d’autres.

L’infiniment petit est infiniment grand

Autrement dit, les différents systèmes qui constituent notre organisme, sont indépendants et ont une mission spécifique, certes,  mais ils interagissent, s’écoutent et coopèrent. Chaque cellule de votre corps consent à œuvrer pour le bien-être de l’ensemble. Nous ne pouvons être qu’admiratif devant autant d’abnégation et d’humilité, devant un tel engagement de nos cellules !

  • Elles restent en contact les unes avec les autres pour communiquer entre elles, sans à priori, en restant flexibles et capables de répondre à tout changement.
  • Elles se reconnaissent mutuellement comme d’importance égale, ne se jugent pas, ne recherchent  pas le pouvoir.
  • Des cellules de nature différente peuvent se combiner entre elles de façon créative.
  • Elles sont disponibles et ouvertes à la nouveauté.
  • Elles obéissent au flux universel de repos et d’activité.
  • Elles sont économes, n’utilisant pas plus de nourriture, d’air, d’eau que nécessaire pour accomplir leur tâche.
  • Elles gardent toutes en mémoire leur origine, c’est à dire, leur identité commune et invariable de base.
  • Elles donnent sans retenue aucune et lèguent intégralement leurs connaissances,  leur expérience, leurs talents à leur descendance, sans fossé entre les générations, dans une optique d’efficacité optimale.

Une philosophie de vie

Au delà de son d’intelligence « fonctionnelle », notre corps exprime à la perfection le Mystère de la Vie. Notre profondeur nous révèle peu à peu une sagesse insoupçonnée, au service d’un grand dessein. Notre corps est bien la source de notre plein potentiel.

Alors pourquoi ne pas écouter la voix du corps et suivre sa voie ? Car lui, manifestement, il sait…